Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Théâtre miniature

juin 2018

Allemagne, attrib. à Martin Engelbrecht (1684-1756), vers 1750

L’intérêt pour les divertissements optiques connait un développement important au temps des Lumières. Ces curiosités visuelles se montrent aussi bien dans les villages par des montreurs d’images itinérants que dans les salons huppés.

Dès les années 1730, le graveur sur cuivre et éditeur, Martin Engelbrecht, réalise des petits théâtres à perspective en papier, qui connaissent un immense succès. Ces réductions de théâtre sont créées à l’aide de plusieurs gravures découpées et rehaussées de couleurs, qui sont agencées les unes derrière les autres, dans un ordre indiqué. L’ensemble prend place à l'intérieur d’une boîte d'optique. Celle-ci, munie d’une grosse lentille biconvexe et parfois d’un miroir incliné, renforce l'illusion de profondeur et de relief donnant aux scènes théâtrales une fascination supplémentaire. Des bougies adroitement placées éclairent les scènes en créant un subtil jeu d’ombres et de lumières. Tout un éventail de thèmes sont représentés ; religieux, historiques, la vie à la cour ou à la campagne, ….

L’exemple présenté ici, illustre les quatre saisons. Il se compose de six planches délicatement découpées, numérotées de 1 à 6 et d’une planche pleine pour le fond, le n° 7. Le premier plan montre une arcade, entourée de végétation et de bustes antiquisants représentant les quatre saisons et flanquée à l’avant-plan de deux bacs d’oranger. Dans le second, deux personnages nobles cueillent à droite des fleurs devant une fontaine, tandis qu’à gauche, des hommes plantent des arbres. La troisième et la quatrième planches, montrent le travail des champs : du semis jusqu’au fauchage. La suivante illustre les plaisirs de l’automne avec la cueillette des pommes et les vendanges. Les deux dernières révèlent un paysage d’hiver animé par des patineurs.

Les gravures sur cuivre sont rehaussées de couleurs à l’aquarelle et encadrées de marges noires pour concentrer le regard sur la scène principale. Afin de rendre les vues plus rigides, les gravures sont montées sur carton et le fond est encollé sur une partition de musique.

Papier, gravures rehaussées de couleurs.
H. 17,5 cm, L. 20 cm
Provenance : 2016, acquisition asbl Domaine de Seneffe
Inv. sda787

Inscription : à la main au verso « Les quatre saisons, « 27 » num 1-7

Le théâtre est actuellement conservé dans les réserves.