Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Soupière

août 2021

Gand - Joannes Baptist Macharius Paulus - 1786

Cette somptueuse soupière présente une ornementation en ronde-bosse d’une très grande qualité. La prise du couvercle est formée d’une imposante nature morte végétale composée de fruits posés sur un feuillage. Les élégantes anses, toute en courbe, reproduisent quant à elles, des branches de céleri. Le travail de ciselure y est également remarquable. Le couvercle à canaux est bordé d’une frise d’acanthe. Le piédouche est ciselé de feuilles d’eau tandis que la base du corps est enrichie de feuilles d’acanthe appliquées. La gorge est bordée d’un rang de perles et d’une frise de fleurs et de rinceaux feuillagés avec, au centre, les armoiries D’Hane de Steenhuyse. Ces armes, surmontées d’une couronne de marquis, sont entourées, de part et d’autres, de deux griffons et montrent un chevron accompagné de trois têtes de griffon arrachées et languées. À cette époque, la famille d’Hane est une des familles les plus influentes à Gand.                                                            L’intérieur est pourvu d’une doublure.

Joannes Baptist Macharius Paulus est, à partir de 1747, apprenti chez l’orfèvre Severinus Joseph Moreau. Il obtient sa maîtrise à Gand en 1757. De nombreuses pièces, aussi bien civiles que religieuses, sont connues de ce maître-orfèvre. Dans la collection sont également conservées une paire de saucière de 1768, une paire de flambeaux de 1770 et une cafetière de 1776.

Argent.

H 28,6 cm, L 46,5 cm, l 24,4 cm.

Provenance : 1980, Vente Sotheby Genève acquis par Monsieur D’Allemagne

                        1992, Acquisition Communauté française.

Inv. n°sda450.

 

Poinçons : sur le fond et la doublure, le poinçon du M.O. également sur le couvercle

1&2 Heaume et G couronné pour Gand.

3      Millésime 86 couronné pour 1786.

4      Maître-orfèvre : petite veste pour Paulus.

                Bord du piédouche et couvercle

5      Surcharge : Cygne dans un ovale : Poinçon français d’importation en usage depuis 1863.

 

D’autres indications sont présentes ;  sur le piédouche le chiffre 1925 et sur le bord supérieur, les initiales I.N..

Le couvercle est actuellement intégré dans la bibliothèque du parcours permanent mettant en valeur la nature morte de fruits.