Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Soupière

novembre 2019

Londres - Frederick Kandler - 1749-1750

C’est à la fin du XVIIe siècle qu’apparaissent les premières soupières en Angleterre. L’exemple, présenté ici, est une pièce rococo - style introduit en Angleterre par les orfèvres huguenots vers 1740. Même si le rococo anglais tend à être plus modéré, il nécessite des compétences spécialisées dépassant les aptitudes de l’orfèvre moyen. Frederick Kandler est un grand orfèvre de son époque dont l’œuvre est caractérisée par une profusion d’ornements tridimensionnels moulés et martelés. C’est le cas pour l’imposante soupière de la collection dont le dessin est élaboré. L’ensemble est abondamment ciselé et agrémenté d’éléments sculpturaux qui renforcent les qualités plastiques de l’œuvre.
La soupière ovale repose sur quatre pieds en pattes de lion. Chaque pied est attaché au corps par une élégante tête d’aigle en ronde bosse. Sur chaque face, ces rapaces sont reliés par une guirlande de fleurs. Au centre de cette dernière est disposé un cartouche tenu par un chérubin et gravé d’un cimier héraldique au cerf. Les contours des différents éléments en relief sont soulignés par une fine gravure en amati. Le corps, resserré dans sa partie haute, est couronné d’un bord godronné. Deux anses à décor rocaille sont placées de part et d’autre. Le couvercle bombé et à facettes est orné de fleurs, de rinceaux et de têtes de chérubins. Un volumineux artichaut au naturel sert de prise.
Argent
L. 41 cm, l. 26,5 cm.
Prov. 1986, Legs Claude D’Allemagne.
Inv. n° sda582.

Poinçons : sous la base
1. Lion Passant.
2. Tête de léopard couronné pour Londres.
3. Lettre annale O ? (incomplet) pour 1749-1750.
4. Maître orfèvre : FK surmonté d’un trèfle.

Le couvercle est actuellement intégré dans la bibliothèque mettant en avant l’exceptionnel artichaut.