Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Soies murales brodées

avril 2020

Seneffe - Comtesse Depestre - fin XVIIIe siècle

Au XVIIIe siècle, la broderie de soie se déploie avec luxe au niveau de l’ameublement présent dans l’habitat de la classe privilégiée.
C’est le cas au château de Seneffe où de belles étoffes de soie brodées habillaient les murs de l’alcôve de la chambre à coucher, ainsi que les fenêtres, et garnissaient le mobilier (le lit, son baldaquin et quatre fauteuils). Isabelle Depestre-Cogels, propriétaire à l’époque du château et commanditaire de ce dernier avec son époux Julien Depestre, les auraient brodées.
Ces travaux de dames à l’aiguille, jugés nobles et utiles, faisaient partie des passe-temps occupationnels en société et donc de l’éducation des jeunes filles. Savoir manier l’aiguille avec élégance, avoir un maintien gracieux et des doigts habiles caractérisaient la femme du monde.

Les tons généraux de la chambre à coucher sont bleus et blancs. Comme les décors intérieurs du château, les motifs brodés suivent la mode de l’époque. Les panneaux sont encadrés par une bordure à la grecque et une guirlande de feuillage dans le haut. Au centre, de grands vases à l’antique, remplis d’une multitude de fleurs variées, décorent les panneaux latéraux tandis qu’un panier fleuri orne la tête de lit. Les ornements sont brodés au cordonnet bleu-vert. C’est un point de bourrage très serré qui donne une impression de relief. Pour plus de maniabilité, Madame Depestre a travaillé de petites sections à la fois. Elle a découpé le contour des décors brodés sur des morceaux de soie entoilés de lin, qu’elle a, par la suite, cousus sur la soie de fond à l’aide de points lâches.

De cet ensemble originel, il ne reste que trois panneaux muraux incomplets. D’anciennes photographies du début du XXe siècle, donnent un aperçu précis de la chambre aménagée par Isabelle Depestre. Les soies murales ont été restaurées en 1992 par l’atelier des textiles de l’Institut royal du Patrimoine artistique (KIK-IRPA).

Soie, doublure en toile de lin.

Panneaux latéraux : H 2,33 m ; L. 1,74 m.
Tête de lit : H 1m ; L 85 cm.

Provenance : 1983, acquisition Communauté française.

Inv. n°SM039.