Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Portrait d’un jeune garçon

septembre 2018

Paris - Attrib. Atelier de Michel Nicolas Bernard Lépicié fils - XVIIIe siècle

L’art du portrait évolue sensiblement aux XVIIe et XVIIIe siècles. En parallèle aux traditionnels portraits pompeux des dignitaires, va se développer un nouveau genre plus intime mettant en scène des sujets plus légers emprunts de tendresse et d’élégance.

Le Portrait d’un jeune garçon est placé dans un cadre ovale en bois sculpté et doré, cette forme en vogue au XVIIIe siècle, évoque l’harmonie et la douceur. Le fond neutre contribue à l’atmosphère intime du portrait et recentre la composition sur le personnage. Représenté en buste de profil, l’enfant regarde vers la gauche du tableau. Le regard et les traits juvéniles du visage pourraient se confondre avec ceux d’une jeune fille. Le garçonnet à l’allure décontractée porte une veste bordeaux sur un gilet rouge ouvert laissant paraître une chemise blanche au col noué typique de l’époque. Les cheveux ondulés sont coiffés d’une haute queue de cheval terminée par un ruban vert. Le fond sombre met en valeur la blancheur du visage. Les couleurs douces avec une dominance de tons rouges pour les vêtements et de rose pour les lèvres et les joues apportent au sujet fraîcheur et vitalité.

Le portrait d’enfant est un thème majeur de la peinture du XVIIIe siècle. L’enfance permet d’évoquer la jeunesse et l’innocence en lien avec les idées novatrices du Siècle des Lumières. Le sujet fascine tant auprès des intellectuels qui vont se l’approprier, notamment à travers l’éducation, qu’auprès des artistes comme en témoigne ici le Portrait d’un jeune garçon.

Aucune signature n’est visible, toutefois, l’œuvre est attribuée à l’atelier de Michel Nicolas Bernard Lépicié fils, peintre français connu pour ses nombreuses scènes de genre et notamment pour ses portraits d’enfants.

Huile ovale sur papier marouflé sur carton.
Avec cadre : H : 51,5 cm, L : 43 cm
Sans cadre : H : 38 cm, L : 29,5 cm
Prov.: 2003, Legs de la Baronne Juliette D’Allemagne
1990, Vente Me Mercier, Velliet & Thullier (Lille)
Inv. n° DO284

Au dos: 1470 (inscrit à la craie blanche)

Le tableau est actuellement en réserve. Il sera exposé du 14/05/2019 au 10/05/2020 dans le cadre de l’exposition « Le Triangle d’Or ».