Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Pince à sucre

novembre 2018

Angleterre - vers 1750

Le sucre a longtemps été conservé sous la forme d’un pain conique. Celui-ci est débité au fur et à mesure des besoins à l’aide d’une petite hache et d’un casse-sucre, formant des fragments de sucre irréguliers. La forme en carré du morceau de sucre date du milieu du XIXe siècle. Cette denrée précieuse fait partie du rituel des boissons chaudes dès la fin du XVIIe siècle. À cette fin, d’élégantes pinces à sucre sont créées permettant, à la maîtresse de maison et ses invités, d’édulcorer leurs boissons de manière raffinée sans toucher le produit avec leurs doigts.

Le modèle de pince à sucre en ciseaux présenté ici, se retrouve principalement en Angleterre dès les années 1720. Cette pièce y est appelée « tea tong » car elle est utilisée pour sucrer leur thé. Quelques exemplaires sont également fabriqués en France, aux Pays-Bas, en Allemagne et dans les pays scandinaves.
Telle une paire de ciseaux, deux branches mobiles actionnées par des anneaux circulaires identiques, pivotent sur un axe central et se déplacent l’une vers l’autre. Celles-ci se terminent par des cuillerons de petites dimensions qui permettent d’agripper les brisures de sucre. Ce modèle, à courbes et contre-courbes, est de fabrication classique. L’exemple est pourvu de deux arrêts sur les anneaux.

La forme en ciseaux perdure en Angleterre jusque dans les années 1770. À partir de ce moment-là, le modèle cintré -avec effet ressort- à deux bras terminés par des prises en formes de griffes, de coquilles ou de cuillerons, permettant de plus facilement appréhender les morceaux de sucre, se retrouvera partout.
Argent

L 11,5 cm
Provenance : 1978, Donation Claude et Juliette D’Allemagne
Inv. n°sda165

Initiales de propriété sur l’axe : FWL

Poinçon : à l’intérieur du cuilleron
1. Lion passant (1739-1755)

L’objet est actuellement conservé dans les réserves.