Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Pince à chandelles / à cire ou bougeoir à enchères

janvier 2021

Grammont - XVIIIe siècle

Différentes fonctions sont attribuées à ce type d’objet : soit comme lampe de notaire, soit comme pince à chandelles ou encore comme pince à cire. Dans les trois cas, le principe d’utilisation est identique : une mèche cirée est enroulée telle une bobine autour de l’axe central tandis qu’une pince maintient l’extrémité de celle-ci. La durée de combustion est déterminée par la longueur de la mèche qui est située au-dessus de la pince, car une fois en contact avec celle-ci, la flamme s’éteint.

Lorsqu’elle est employée comme lampe de notaire, celle-ci est utilisée pour la vente à la chandelle. Ce type de vente permet d’enchérir tant que la flamme est allumée. Le lot est adjugé à l'extinction de la flamme de deux mèches successives sans nouvelles enchères.

En tant que pince à chandelles, l’objet devient une source de lumière. De nombreux exemplaires sont connus en fer forgé, plus rarement en argent.

Et comme dernière fonction, c’est principalement en Angleterre qu’apparait au XVIIIe siècle sur les bureaux des gentilshommes, le « wax-jack ». Cet objet particulier sert à cacheter le courrier avec élégance, sans se brûler les doigts. Pour cet usage, la cire à cacheter remplace la cire d’abeille autour de la mèche. La pince sert ici non seulement à maintenir l’extrémité du ruban de cire, mais également de réceptacle à la cire fondue qui sera déversée sur la lettre.

L’objet de la collection présente un plateau carré, bordé de rinceaux et de palmettes. Il est surélevé par quatre pieds sinueux. Au centre, la tige se termine par une pince à ressort avec deux prises recourbées. Un manche latéral permet de déplacer l’objet.

Argent
H. 13,7 cm, L. 19,2 cm, 260 g.
Provenance : 1978, Donation Claude et Juliette D’Allemagne.
Ancienne collection David-Weill.
Inv. n° sda333.

Poinçons : sous le plateau, revers du manche et sur les branches de ciseaux. 1. Ville : Croix sur un socle.
Il n’y a ni poinçon d’orfèvre ni poinçon de date.

La pièce est exposée dans la bibliothèque du bureau au rez-de-chaussée.