Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Pelle à asperges

octobre 2020

France - XIXe siècle

Jusqu’au XVIIIe siècle, l’asperge reste un mets délicat apprécié par la noblesse. À cette époque, des faïences en trompe l’œil en forme de bottes d’asperges enrichissent les tables de l’aristocratie soulignant la préciosité de l’aliment. Dès le XIXe siècle, ces jeunes pousses comestibles sont cultivées à plus grande échelle dans nos contrées et deviennent accessibles à un plus grand nombre tout en restant une denrée précieuse récoltée seulement au printemps.

Les orfèvres créent, dès la seconde moitié du XVIIIe siècle, une pince pour le service des asperges afin de pouvoir servir ce légume selon l’étiquette, avec élégance et raffinement. Au XIXe siècle, apparait la pelle à asperges. Il existe différents modèles, certains pour servir à la pièce ou d’autres prenant plusieurs tiges en même temps.

La pelle de la collection est constituée d’une large spatule ajourée à ressaut. La partie repercée permet de servir les asperges complétement égouttées. Le dessin ajouré présente un élégant motif de rinceaux feuillagés. Le bord est décoré d’une frise stylisée entre deux bandes unies. Le bout arrondi de la pelle permet de ne pas abîmer ces tendres tiges. Le manche en argent fourré est orné d’agrafes feuillagées et d’une frise ciselées.

Au XIXe siècle, les orfèvres inventent toutes sortes de couverts de service qui se vendent par ménagère complète ou individuellement. L’exemplaire ici, est conservé dans une boîte individuelle de la firme Fallon & fils de Namur.
Argent.

L. 26 cm, l 10 cm.
Provenance : 2019, Donation Madame Jonckheere.
Inv. DO380.

Poinçons : sur le manche.
1. Poinçon titre/garantie : tête de Minerve dans un rectangle à pans coupés pour le 1er titre (depuis 1838).
2. Poinçon maitre orfèvre : incomplet dans un losange.

La pièce est actuellement conservée dans les réserves.