Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Passe-thé

juillet 2020

Paris - 1819-1838

Les artisans et les orfèvres ont créé et fabriqué toute une gamme d’accessoires destinés à la dégustation du thé selon les règles de l’art. Ainsi, au XVIIIe siècle, apparaît le passe-thé.

 

À cette époque, cet élément prend la forme d’une petite corbeille ajourée. L’usage du reperçage facilite le filtrage du thé lors du versement de celui-ci dans la tasse tout en retenant les feuilles de thé, les impuretés ainsi que les insectes. Différents modes opératoires voire modèles existent : ils sont soit maintenus sur le bord de la tasse, soit placés directement au niveau du bec verseur de la théière.

 

L’exemple présenté ici fait partie de ces derniers. Le passe-thé est muni d’une anse basculante qui, à l’origine, était nantie d’une pince pouvant être insérée dans le goulot de la théière afin de maintenir la passoire en place lors du service. La petite corbeille, à bord festonné, présente un joli travail de repercé.

 

Le plus souvent, cet objet bien pratique est muni d’un petit plateau d’égouttement qui, comme son nom l’indique, servait à poser la petite passoire après avoir servi le thé, mais il n’est pas ou plus présent dans ce cas-ci.

 

La pièce ne porte pas de poinçon d’orfèvre.

 

Argent.

H 2 cm, Ø 5,3 cm.

Provenance : 1985 Déshérence Alix Craps.

Inv. sda 532.

 

Poinçons : sur le bord.

1) Poinçon de titre : Tête de profil à droite, 1 : premier titre pour Paris 1819-1838.

2) Poinçon de garantie : Masque de face : moyenne garantie pour Paris 1819-1838.

Pas de poinçon d’orfèvre.

 

Le passe-thé est actuellement conservé dans les réserves.