Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Paire de soupières

septembre 2010

Mons – Jean François Joseph Beghin – 1766

Par arrêté du gouvernement de la Communauté française la paire de soupières en argent de Jean François Joseph Beghin a été classée le 26 mars 2010 en tant qu’ensemble avec la qualification de « Trésor ».

Ces deux soupières font partie d’un service commandé par le marquis de Gages, dispersé aujourd’hui. Leur couvercle, d’un faste et d’une richesse décorative exceptionnelle, sont ornés de natures mortes en relief qui reproduisent fidèlement artichauts, raves, perdrix et écrevisses. Ces pièces démontrent la grande maîtrise technique à laquelle est parvenu le maître-orfèvre Beghin.
Le corps légèrement cintré est animé de godrons convergents et divergents. Les armoiries d’alliance de François du Mont, marquis de Gages et Alexandrine de Boussies dominent le corps.
Les pieds forment un bouquet de feuilles et les anses présentent des torsades de feuilles lancéolées ainsi que des feuilles et fruits de groseilliers.

Jean François Joseph Béghin est l’un des plus talentueux orfèvre montois du XVIIIe siècle. Né à Mons en 1727, il entre en apprentissage en 1737 dans l’atelier de Gaspard Joseph Marescaut. Il acquit la maîtrise en 1752. En 1778, il remplace Pierre De Bettignies en tant qu’orfèvre du chapitre noble des dames chanoinesses de Sainte-Waudru. Il meurt le 16 septembre 1787.

Argent - doublure en laiton.
H. 31 cm, L. 41 cm, 10 920 g.
Provenance : 1980, Acquisition de la Communauté française.
Inv. n° sda449.

Poinçons : sous le fond.
1.,2. Château de Mons et A couronné pour Mons.
3. Millésime 66 couronné pour 1766.
4. Maître-orfèvre : Tête de profil coiffée d’un béguin dans un ovale pour Jean François Joseph Beghin.

Le couvercle d’une des soupières est actuellement intégré dans la bibliothèque mettant en avant l’exceptionnelle nature morte.