Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Paire d’encoignures

décembre 2019

Paris - 2e moitié du XVIIIe siècle

Dans un souci de confort et d’intimité, les dimensions des pièces de vie se réduisent au XVIIIe siècle. Dès lors, les pièces de mobilier deviennent plus petites, plus maniables et plus nombreuses. Ainsi, de nouveaux petits meubles d’appoint sont créés tels que les encoignures qui apparaissent au début du siècle. Celles-ci sont le plus souvent produites par paire.

Les encoignures présentées ici, sont d’époque transition. Elles reposent sur trois pieds, dont les deux, visibles à l’avant, sont encore légèrement galbés et agrémentés de sabots griffés à acanthe en bronze, une réminiscence du style Louis XV. Le bâti rectangulaire à ressaut, la marqueterie et le reste de la garniture en bronze ciselé et doré sont, quant à eux, de style Louis XVI.

Ces petits meubles de coins s’ouvrent en façade par une porte en inversé, l’une vers la gauche, l’autre vers la droite. Cette dernière est ornée d’une marqueterie de bois de rose présentant un décor à la reine qui illustre un treillage en trompe-l’œil. Le tout est entouré d’un ruban et surmonté d’une ceinture en marqueterie géométrique. Les montants à pans coupés ont un décor de cannelures simulées en placage de bois exotiques et sont ornés dans le haut, d’une chute à l’antique en bronze.

Elles ont conservé leur épais marbre brèche d’Alep d’origine, dont le bord à ressaut suit la forme du meuble. Celui-ci est simplement posé sur le dessus du bâti en chêne, dont la traverse haute avant est assemblée à queue d’aronde, afin de supporter le poids. Les tranches non visibles du marbre présentent un aspect rugueux qui indique la découpe manuelle à la scie. Au XVIIIe siècle, seuls les meubles d'ébénisterie de l’aristocratie sont munis d’un plateau en marbre.

L’intérieur disposait de deux tablettes, manquantes aujourd’hui.

Bois, marbre, bronze doré.
H. 84 cm, L. 70 cm, P. 45 cm.
Provenance : 2018, Legs Xavier Duquenne.
Inv. DO378

Ne porte pas d’estampille

Les encoignures sont actuellement conservées dans les réserves.