Aller au contenu

Miroir

Collection

Février 2023

Belgique - XXe siècle

Meuble ou accessoire - en fonction de la taille - le miroir est présent dans tous les foyers.       

Le miroir mural de la collection se trouvait au château de Seneffe au début du XXe siècle, à l’époque de la famille Philippson.

Ce grand miroir rectangulaire permet de voir son reflet en entier. Il présente un encadrement en chêne sculpté. Les bords sont moulurés et il est coiffé d’une arcade au centre. Le miroir arbore des éléments de style Art nouveau : coup de fouet sur le pied, flore stylisée sur la corniche supérieure ainsi que l’utilisation de bois laissé au naturel. Les différents éléments qui composent le cadre, sont sculptés séparément et puis assemblés à l’aide de colle et de vis.

La glace est biseautée. Le pouvoir réfléchissant est réalisé sur base d’un procédé d’argenture. Jusqu’au début du XIXe siècle, la réflectivité d’un miroir est obtenue principalement par la méthode de l’étamage qui consiste à revêtir une plaque de verre d’un amalgame de mercure et d’étain. Cette méthode est longue et toxique. En 1836, un chimiste allemand, Justus von Liebig, a découvert le procédé pour recouvrir le verre avec une fine couche d’une solution d’argent. L’argenture chimique, plus rapide et pas dangereuse pour la santé, sera améliorée au fil des recherches. 

Au dos est apposée une étiquette ovale avec la mention suivante :
      ARGENTURE GARANTIE
      A.Q.A
     15506
     Déposé
     DOUBLE

Bois, verre.
Dimensions : H 220 cm, L 105 cm, P 14,5 cm.
Provenance : 2019, Don manuel Agnès Dechamps.
Inv. n° DO383.

Le miroir est actuellement montré dans l'exposition "Seneffe au temps des Philippson".

Back to top