Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Hanap à couvercle

octobre 2016

Bruges – Loys van Nieukerke jr. – 1635/36

Aux XVIe et XVIIe siècles, l’orfèvrerie d’apparat compte de nombreuses coupes à boire qui prennent les formes les plus diverses. Ce sont des objets utilitaires mais aussi et surtout des objets décoratifs de grande valeur. Le hanap est une haute coupe à boire montée sur pied et fermée par un couvercle. Les modèles de grandes dimensions se passent d’un invité à l’autre : acte de civilité et de reconnaissance entre convives. Le geste de boire reprend ainsi le rituel de la Cène.
L’exemple présenté ici, est un modèle Renaissance typique fabriqué dans les anciens Pays-Bas. Il repose sur un pied circulaire fortement bombé qui supporte une tige composée d’un anneau et d’un nœud ovoïde. La haute coupe est divisée en trois registres dont celui du bas et du haut sont renflés. Au nœud et au renflement de la base sont accrochées des volutes latérales qui portent encore leurs pendeloques d’origine. Un décor identique, composé de motifs ciselés et repoussés représentant des feuillages, des grappes de fruits et des têtes d’angelots très saillantes, orne les différentes parties du hanap. Le couvercle galbé est surmonté de volutes ornementales. Un lancier à l’antique, armé d’une lance et d’un bouclier, couronne l’ensemble. Le couvercle prévient l’empoisonnement.
Loys Van Nieukerke jr. est reçu maître à Bruges en 1607. D’autres hanaps sont connus de cet orfèvre.
Vermeil
H. 47,5cm.
Inv. n°sda437

Poinçons : sur l’encolure
1.,2. Tête de lion & B gothique pour la ville de Bruges.
3. Lettre annale : G pour 1638/39.
4. Maître-orfèvre : croix processionnelles dans un cercle.
Le hanap est actuellement présenté dans le cabinet de curiosités.