Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Ecuelle couverte et son présentoir

août 2016

Strasbourg - Johann Heinrich I Oertel - 1753

Strasbourg est durant trois siècles spécialisée dans l’orfèvrerie en vermeil. Après le rattachement de Strasbourg à la France en 1681, ce centre artistique florissant subit une double influence, le goût français et allemand.
L’influence française se retrouve au niveau des formes, du langage décoratif mais également par l’adoption des usages français. Ainsi, l’habitude de prendre le bouillon pour le déjeuner, premier repas de la journée, consommé habituellement dans la chambre à coucher, s’installe.
L’écuelle à bouillon, présentée ici, adopte la forme française, sans piédouche et anses horizontales dite « oreilles ». Les ornements rocaille sont un heureux mélange entre l’influence française et le Rococo bavarois, plus naturaliste et plus chargé. Le corps et le couvercle sont richement ciselés de coquilles, d’oves et d’animaux sur fond amati. Les oreilles sont chacune ornées d’un chien chassant un oiseau dans un cartouche rocaille. Le présentoir à contours chantournés, présente des motifs rocaille, des oves et des fleurs. Le couvercle à doucine est surmonté d’une prise en bouton ciselé.
Johann Heinrich I Oertel est né à Berlin en 1717 et décédé en 1796. Il est membre d’une illustre famille d’orfèvres, père, beau-père, fils et gendre. Il est reçu maître à Strasbourg en 1749.
Traces de vermeil.
Écuelle H. 13 cm ; L. 31 cm
Présentoir Ø 25,5 cm
Provenance : 1986, Legs Claude D’Allemagne.
Inv. n°sda761.

Poinçons : sur le fond
Reconnaissance de Strasbourg : 13 couronné pour 1750-1789.
Maison commune : Lettre B couronnée pour 1753.
Maître-orfèvre : ÓRtel

L’écuelle est actuellement conservée dans les réserves.