Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Coquetier

février 2021

France ?, XVIIIe siècle

De tout temps, l’œuf a fait partie de la base alimentaire de l’homme car il est aisé de se le procurer. Riche en protéines essentielles, l’œuf à la coque est considéré, au XVIIIe siècle, comme un remède pour les femmes enceintes et les personnes affaiblies.

Le coquetier est déjà connu sous l’Antiquité. Louis XV, friand de ce type de cuisson, remet cet ustensile à la mode. Ainsi, le roi décalotte brillamment, d'un seul coup de cuillère, son œuf à la coque posé dans un coquetier en or, pendant qu’un gentilhomme annonce solennellement : « Le Roi va manger son œuf».

Ce type d’objet est fabriqué en matériaux variés : or, argent, porcelaine ou faïence tendre pour les plus nantis, étain ou bois pour les autres.

À partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle sont également fabriqués des ensembles de coquetiers associés à une salière et des cuillères assorties. Il est encore parfois d’usage aujourd’hui que le parrain ou la marraine offre à son ou sa filleul(e) à l’occasion de son baptême, un coquetier et une petite cuillère en métal précieux gravés à ses initiales, pour lui souhaiter une vie aisée.

L’exemple présenté ici, est un double coquetier en argent qui permet de présenter verticalement l’œuf cuit dans sa coquille ou à plat, dans la base ovoïde une fois l’objet retourné. La pièce est ornée de godrons.

Argent.

H 7,9 cm, L 5,4 cm, l 4 cm.

Provenance : 1978, Donation Claude et Juliette D’Allemagne.

Inv. sda214.

Un poinçon illisible sur le bord supérieur.

L’objet est actuellement conservé dans les réserves.