Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Cartel et sa console

juillet 2021

Paris - Jean Moisy – 2ème moitié du XVIIIe siècle

Les horloges-cartels sont très en vogue à la fin du XVIIe et au XVIIIe siècle. Sous l’appellation cartel sont définies les horloges suspendues au mur, soit directement, soit posées sur un support comme celle présentée ici.

Ce cartel de forme violonée et sa console murale sont d’époque Louis XV. Ils sont plaqués de corne teintée vert et abondamment enrichis de garnitures en bronze doré, finement ciselées. Ces dernières sont constituées de rinceaux feuillagés, de rocailles et d’enroulements, tandis que le chapiteau est sommé d’un oiseau.

Le cadran circulaire émaillé est signé « Moisy à Paris ». Douze chiffres romains en émail bleu indiquent les heures. Ceux-ci sont entourés de chiffres arabes inscrits dans des réserves en bronze doré pour les minutes. Les aiguilles sont en fer découpé.

Le mouvement, numéroté n°155, est à sonnerie au passage des heures et des demi-heures. La cloche manquante sous le chapiteau a été remplacée par un gong. Au XIXe siècle, l’échappement a également été converti en système Brocot.

Jean Moisy (1714-1782) est reçu maître horloger en mars 1753. Il  figure parmi les plus importants horlogers parisiens de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Il travaille avec les bronziers Caffieri et Osmond. Parmi sa clientèle figure la famille royale française et les membres de la haute aristocratie.

 

Bois, corne, verre, fer, bronze doré

H. cartel 90 cm, H. cul de lampe : 37cm

Provenance : 2003, Legs Juliette D’Allemagne-Rémy

Inv. n° DO317 (AP20950)

 

L’ensemble est actuellement exposé dans « l’antichambre des valets » du parcours permanent.