Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Collection En Ligne

Bain d’œil

mars 2017

France, XVIIIe siècle

Les premiers exemples datent du XVIe siècle mais il faut attendre le XVIIIe siècle pour une utilisation courante. Le bain d’œil est un petit contenant qui fait souvent partie du service de toilette et est utilisé pour réhydrater les yeux ou pour enlever une impureté. Il est également employé en ophtalmologie pour soigner les maux oculaires tels que conjonctivites, orgelets et irritations.

La forme en navette de la petite coupe s’adapte parfaitement à la forme de l’œil, permettant un usage quasi hermétique de l’objet lorsqu’il est appliqué.

Le liquide utilisé est une décoction apaisante de plantes telles que la camomille, le bleuet, le plantain, … ou tout simplement de l’eau.

Une fois la coupe remplie de liquide, l’usager place le bain sur l'œil, incline la tête en arrière, ensuite il ouvre et ferme son œil à plusieurs reprises.                                                      Le rince-œil, présenté ici, est sur un piédouche mouluré avec frises de godrons. Sa coupe, de forme oblongue, épouse la forme de l’œil grâce à ses extrémités relevées. C’est d’ailleurs ce détail qui permet de le différencier d’un coquetier.

Le rince-œil est très souvent en verre coloré ou transparent, parfois aussi en faïence et porcelaine. Les exemples en argent sont plus luxueux.

Sur certains exemplaires en argent, le pied se détache et peut servir d’entonnoir ou de réserve contenant le liquide médical.

 

Argent

H. 7,3 cm, 56 g.

Provenance : 1978, Donation Claude et Juliette D’Allemagne

 

L’objet ne porte pas de poinçons.

 

La pièce est actuellement conservée dans nos réserves.