Aller au contenu

Domaine du Château de Seneffe

Les Rendez-Vous 18e de Seneffe- conférences- Saison 7

Samedi 19 janvier: Missions impossibles pour les Jésuites - par Marcel-Etienne Dupret

En quête de la Terre sans Mal ? Missions impossibles pour les Jésuites du Paraguay
Parmi les passagers des galions voguant vers le Nouveau Monde se trouvent des missionnaires de différents ordres, déterminés à risquer leur vie pour convertir les Indiens à la foi chrétienne. Mais leur intolérance véhémente provoque de farouches résistances parmi les tribus encore libres. Aussi tenaces, mais plus souples et subtils, les Jésuites tentent alors de protéger les indigènes menacés par l'emprise coloniale et d’instaurer dans la province du Paraguay un modèle inédit de communauté : les Réductions… Ils ouvrent ainsi la porte d’une interculturalité véritable, dont ils échouent cependant à franchir le seuil. De cette expérience, de ses réussites, de ses ambiguïtés et de son ultime échec, il reste des traces magnifiques, des témoignages émouvants et des questionnements féconds, toujours d’actualité.

 

Samedi 16 février: Regard sur la Chine au siècle des Lumières - par Alain Deleplanque

À partir du XVIIe siècle et jusqu'au XVIIIe, l'information transmise par les missionnaires jésuites, décrivent une Chine dans une certaine mesure supérieure aux pays européens.

Ce pays utilisait les meilleures techniques pour la fabrication des tissus en soie et des objets de porcelaine. Les terres cultivées étaient très productives. Et sur le plan de l'organisation de l'État, la Chine paraissait mieux administrée. L'essentiel de la classe dirigeante ne se recrutait que sur la base du talent. L'accès à la justice était plus facile qu'en Europe. Et, chose impensable en Occident, les Chinois pouvaient aller jusqu'à critiquer leur souverain. L'instruction était valorisée. Quant à l'impôt, il était très modéré et il existait très peu d'impôts autres que ceux relatifs à la terre.

 

Samedi 16 mars: Fêtes, carnavals et mascarades au XVIIIe siècle - par Marie-Michèle Montée

Jours de bombance et de liberté ! Lâché prise total ! Alors que la société est en pleine mutation, quelle place accordait-on aux traditions carnavalesques et aux mascarades au XVIIIe siècle ? Que sont devenus Carnaval et Carême ? Que cachait-on derrière le masque ? Saint-Martin, Jour des Rois, Carnaval de Rome, de Venise ou de Paris... Revêtez domino et loup pour ce « Rendez-vous de Seneffe ».

 

Samedi 27 avril: Libertines, pionnières du féminisme? - par Marie-Jeanne Vanaise

Le libertin occupe une place particulière au XVIIIème siècle. Insatiable séducteur, prédateur craint des mères de bonnes familles, il ne cesse de fasciner.

Mais qu'en est-il de son versant féminin ? Faisons la lumières sur ces femmes de caractère qui ont mis en marche la révolution féminine…

 

 

Samedi 18 mai: Des pépins pour un paradis terrestre - Le voyage des arbres et des fleurs de nos jardins - par Marcel-Etienne Dupret

Depuis la nuit des temps, loin de rester clouées au sol qui les nourrit, les plantes circulent et accompagnent l’homme dans ses voyages, parfois à son insu, souvent pour son profit. Mais au milieu du XVIIIe siècle, encouragés par des collectionneurs passionnés qui veulent parer leurs jardins des essences les plus rares, ces déplacements prennent une tournure systématique. Ce sont d’abord les plantes du Nouveau Monde qui font la conquête de l'Ancien, grâce à la diligence efficace de John Bartram, le premier grand pépiniériste américain, encouragé par son commanditaire et ami anglais Peter Collinson. Au siècle suivant, le Japon et la Chine prennent le relais et alimentent un commerce rendu plus aisé par quelques inventions techniques, qui culmine — c’est le cas de le dire — avec l'exploration des contreforts de l'Himalaya.

 

Samedi 15 juin: Les bibliothèques au XVIIIe siècle - par Jean-Jacques David

Au XVIIIe siècle, les bibliothèques publiques ou semi-publiques, en mesure d'accueillir des hommes de lettres et des savants, sont principalement les bibliothèques des communautés religieuses. Toutefois l'existence de bibliothèques municipales permet la mise à disposition de collections littéraires pour les populations locales.
La Révolution française marquera alors un tournant dans ce monde des bibliothèques, principalement religieuses, de par la confiscation et la nationalisation des collections ecclésiastiques et de quelques privées. Une plongée historique dans le monde du livre…

Au théâtre

A 14h30

Prix par conférence: 10 €

Réservation obligatoire : Service des publics +32 (0)64 55 89 92 places limitées. Paiement le jour même: à l' Accueil du Musée (merci de venir quinze minutes avant le début des conférences).

 

Conférences déjà passées


Samedi 13 octobre: Libération… Éducation… Révolution ! Condorcet ou les intégrales de l'utopie - par Marcel-Etienne Dupret

Personnalité relativement méconnue, même si plus d'un lycée porte son nom, Condorcet a défendu sans relâche la liberté, l'égalité et les droits de l’homme comme ceux de la femme. Mathématicien et homme de science devenu théoricien du progrès illimité, de l'arithmétique sociale et de la réforme politique, il a lutté contre l’esclavage ainsi que la peine de mort et prôné la mise sur pied d’une école laïque, égalitaire et universelle. Le Condor, ainsi que le surnommait son maître et ami D’Alembert, compte parmi les plus grands penseurs des Lumières, les acteurs les plus engagés de la Révolution française et ses victimes les plus tragiques.

 

Samedi 17 novembre: Paysans, artisans sous l'Ancien régime - par Alain Deleplanque


Le tableau de l’ancienne société française repose sur une classification d’ordre juridique : clergé, noblesse et tiers état. Elle a le défaut de ne pas reposer sur la vie économique.

Le domaine économique repose essentiellement sur les différentes catégories de ce tiers état : la haute bourgeoisie, les négociants et marchands, les artisans, les paysans…

Qu’est ce qui a vraiment changé ? Disparu ? Transformé ?...